• facebook
  • vimeo
  • rss
Yves HOTTON: et lui…qu’est-il devenu?

Yves HOTTON: et lui…qu’est-il devenu?

  • Publié le : 9 septembre 2014

C’est sur son lieu de résidence que nous l’avons retrouvé, une petite commune de Seille et Mauchère. Ce plâtrier traditionnel et moderne de 54 ans, qui a participé à la publication « Portraits » dans le cadre de la campagne « Nos séniors Val de Lor »n’a pas perdu de son énergie et de son dynamisme.

Embauché depuis le mois d’avril au sein de la Plâtrerie Mosellane à Thionville, il nous livre avec authenticité l’évolution de son parcours depuis ce retour au travail tant attendu: « j’ai trouvé l’annonce sur le bon coin. Le patron était intéressé par mon profil car il a su que je pouvais travailler seul et transmettre mon savoir ».

Cette entreprise compte onze salariés dont deux « anciens » (Yves et une autre personne de 59 ans), et un apprenti de 16 ans arrivé lundi dernier pour préparer un CAP Plaquiste au CFA de Montigny lès Metz.

Yves, qui a déjà formé une dizaine de jeunes en apprentissage se réjouit de pouvoir tutorer à nouveau et transmettre un savoir-faire qui selon lui, se perd: « à l’époque il y avait des gars de terrain. C’est dommage qu’on ait perdu cette vue du bon ouvrier. La mentalité a changé. On s’intéresse beaucoup aux gains. »

Yves prend à coeur ce tutorat et compte mener à bien cette mission:  » je compte lui apprendre non seulement le métier mais aussi la morale en générale, le respect ».

Quand on le questionne sur le pourquoi de sa participation à l’action « Nos séniors Val de Lor » sa réponse est catégorique:  » je l’ai fait pour tous les séniors qui viennent derrière moi, pour laisser un message d’espoir pour montrer que nous aussi séniors, on est de bons ouvriers ».

Pour l’instant « c’est positif. » Yves est mobilisé depuis peu sur un gros chantier à Marange-Silvange. Il s’agit de rénover un bâtiment abritant des bureaux d’associations.

En plus du tutorat avec le jeune apprenti, Yves a de belles perspectives devant lui…